Le Soviet au Congo


de , ,

En librairie d’ici quelques semaines, mais d’ores et déjà disponible par correspondance, dans le bar de la maison d’édition « Le Papier Timbré » et sur le site.

Découvrez les 16 premières pages en PDF ci-joint.

Avec Le Soviet au Congo, s’achève (provisoirement?) la sage du Soviet. Cette série est composée de cinq volumes à ce jour.

La réédition intégrale et chronologique des aventures du soviet entamée il y a deux ans a permis aux amateurs la découverte ou redécouverte de cette série culte.

Chaque livre peut se lire indépendamment. Truffée d’anecdotes, de références à l’histoire politique, il y a dans ces livres plusieurs niveaux de lecture. Inspiré par Fantomas, Le Colonel Durruti n’a pas manqué d’inspirer d’autres séries comme celle du Poulpe par exemple. Anarchiste, situationniste, justicier, le Soviet a la tête dans les bouquins et la main sur le révolver.

Le livre le Soviet au Congo est totalement inédit. Il est ici question de la Francafrique avec ce titre clin d’oeil à un album de Tintin. Le livre introduit par la phrase de Scutenaire, « Il n’y a pas assez d’arbres dans le monde pour pendre tous ceux qu’il faut pendre » nous entraîne dans une nouvelle opération pensée par le Soviet dont le nom est « République bananière ». On y apprend comment le Soviet a réussi à extorquer une grosse somme d’argent à un certain Jean-Bruno Pennegret et menacé sa propriété de Rueil-Malmaison. On y découvre la création d’un nouveau fichier d’Interpol, appelé le « Fichier Mauve ».On y parle d’un nouveau journal dont le titre sera « Salauds ! » ou « Ah les salauds ! ». Et pleins d’autres aventures et péripéties. Très rythmé, ce roman conclut la saga avec talent. Un autre !

Extrait :

« J.B. Nacray sait désormais tout du Soviet, tout ce qu’il est possible de connaître sans en être. Et ce qu’il sait le fascine. La mode mauve, le mur de Berlin, le faux-village de la plaine du Po, les attentats, les salauds éliminés, les flics ridiculisés, tout cela le fait hurler de bonheur. Il rit, il jouit, il prend son pied à lire ces exploits dignes des plus grands révolutionnaires du monde, comme les Quatre Fantastiques ou Dardevil, mais en plus rigolo. Mille fois, dans son demi sommeil, il rêve d’en être l’auteur – enfin le co-auteur. D’appartenir au Soviet, quitte à en être la Chose. Et voilà qu’il a une piste pour le rencontrer. Il ne faut pas laisser passer l’occase. »

La série dans l’ordre :

1 – Tuez un salaud !

2 – Le rat débile et les rats méchants

3 – C’est la danse des connards …

4 – Berlin l’enchanteur

5 – Le Soviet au Congo


Présentation de l’auteur :

Colonel Durruti est le pseudonyme de deux auteurs : Yves Frémion et Emmanuel Jouanne. Ce pseudonyme fait référence à un personnage célèbre de la guerre d’Espagne qui dirigeait la « Colonne de fer ».

Yves Frémion est écrivain et anthologiste, spécialiste de la Bande dessinée, il a longtemps distillé son humour dans Fluide Glacial.

Emmanuel Jouanne, aujourd’hui décédé, a publié plusieurs romans de science-fiction.

Quelques Critiques :

« Foutraque, extravagant et caustique, le roman de Colonel Durruti (pseudonyme d’Yves Frémion et d’Emmanuel Jouanne) tient autant de la satire politique que de la caricature de roman d’espionnage. Il s’agit d’un jeu de massacre réjouissant dans lequel le lecteur prend un plaisir que ne doit avoir pour égal que celui qu’ont eux-mêmes pris les auteurs à l’écrire. Bref, c’est une belle bouffée d’air frais et l’on ne peut que louer les éditions Goater de s’être lancées dans la réédition des cinq volumes du Soviet. » Encore du noir.com

« Une Oeuvre salutaire ! » Daily Books

BAT_congo_couv29:07:16 (1).pdf-pages

Prix: 14 €


1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...
Aperçu